Non à la fermeture du musée maritime de Regnéville-sur-mer

Nous venons d’apprendre la décision très avancée du Conseil Départemental de fermer le musée des fours à chaux ce qui entraînera aussi le non renouvellement de l’exposition temporaire du musée dans l’aile nord du château « Les moissons de la mer ». Et plus largement, nous craignons que cette fermeture ne conduise, à terme, à l’abandon du site des fours à chaux et du château.

 

Signez la pétition en ligne en cliquant ici ou

Cliquez-ici pour télécharger la pétition
(à retourner très rapidement)

 


30 MARS 2017

Bonjour à tous

Tout d’abord un grand merci pour vos soutiens et commentaires qui montrent tout l’intérêt que vous portez à notre musée maritime et de la chaux : à l’heure d’aujourd’hui nous atteignons les 3500 signataires (sur le site change.org et aussi par l’intermédiaire des commerces locaux).

Un résumé des actions et évolutions des deux derniers mois :

Forts de vos soutiens nous avons conduit sur ces deux mois toute une série d’actions pour essayer d’enrayer le projet départemental et notamment éviter le départ des agents territoriaux qui géraient les deux sites musée et château et surtout faire en sorte que le musée des fours à chaux ouvre ses portes au public et aux groupes (notamment scolaires) comme à l’accoutumé au 1er avril.

Notamment, nous avons tenu mi février en concertation étroite avec la maire une réunion publique qui a obligé les services et élus du département à dévoiler aux 200 personnes présentes les grandes lignes de leur projet de développement : départ du personnel, fermeture des deux salles de musée maritime et de la chaux remplacée par la mise en place d’un parcours externe d’interprétation de l’histoire de la chaux et par un projet encore embryonnaire et non chiffré de future résidence d’artistes (sur l’ensemble des bâtiments hébergeant auparavant les personnels territoriaux et les deux expositions du musée).

Cette réunion a aussi permis à Monsieur Gohel ancien conservateur en chef des musées de la manche de souligner le caractère unique et original des deux espaces d’exposition de ce musée qui retrace notamment l’histoire singulière du bornage et du cabotage sur les côtes de la manche.
Il présente :
Une corderie artisanale (seul exemplaire en France ),
Une collection sur le cabotage (archéologie, construction navale, ethnographie), une très importante collection de maquettes ,
Les vestiges archéologiques d’une grande goélette de cabotage (Honfleur 1854, seul vestige conservé en France de ce type de navire),
Le seul gréement complet d’une goélette de cabotage antérieur à la première guerre mondiale. (à servi de modèles pour la voilerie de l’Hermione)
– Une maquette du caboteur Kleber (par un marin de Regnéville) célèbre fait d’armes de la Première guerre mondiale,
– Et enfin, le seul canot chausiais encore existant.

Suite à cette réunion et devant l’incompréhension du public, le département a proposé de nouvelles moutures de son projet « lors de réunions dites de concertation » et surtout par l’intermédiaire de communiqués de presse où il n’est bien sur pas mentionné le départ des agents et la fermeture à brève ou moyen termes des musées maritime et de la chaux.

Tout au long de ces deux mois et souvent en concertation étroite avec la mairie, nous mêmes avons communiqué nos inquiétudes par voie de presse et par interviews radio et télévision auprès de Sea FM et de FR3.

Et par ailleurs, nous avons essayé de répondre aux critiques soulevées par le CD sur l’obsolescence et le manque de visiteurs du musée en construisant à la demande de la communauté de communes et du département, un contre projet qui proposait nos services pour aider à toiletter les présentations dites obsolètes des œuvres et surtout développer des animations sur et autour du site pour le rendre plus attractif. Plus globalement notre projet visait à développer les potentialités culturelles et touristes et mieux gérer collectivement les deux sites patrimoniaux regnévillais (musée et château) sur l’année 2017 et sur les cinq prochaines années.

Suite à toutes ces actions nous avons enfin obtenu de rencontrer Monsieur Le Président du conseil départemental le 6 mars dernier et nous lui avons, à cette occasion, remis la liste des signataires des pétitions et leurs très riches commentaires.

Cette rencontre, à laquelle participaient par ailleurs les élus de Regnéville-sur-mer et de la nouvelle communauté de communes Coutances Mer et Bocage, avait pour objet principal de débattre de nos inquiétudes mais aussi de chercher des solutions à venir. La discussion sur la base de notre contre projet aurait pu y conduire mais n’a pas eu lieu et s’est soldée par une proposition insatisfaisante de la part du département de ne pas fermer à court terme la totalité du musée maritime en confiant la gestion à la mairie de Regnéville dans le cadre d’un nouvel AOT Musée.

Où en sommes nous aujourd’hui :

Nous en sommes à la huitième proposition du projet départemental qui amende et transforme ses précédents textes tout en restant ferme sur l’essentiel : la fermeture à court ou moyen termes des deux espaces musée maritime et de la chaux et leur remplacement au sein des mêmes bâtiments d’une future résidence d’artistes et enfin la fragilisation de l’ouverture et de la conservation des sites musée et château liée au depart des agents territoriaux ;

Ni le musée ni le château ne rouvriront leurs portes au public avant l’été 2017,

Le contrat de confiance est rompue entre l’association et le département. Cependant, afin de ne pas pénaliser le public et les artistes, elle proposera un programme d’animations très réduit au château cet été.

Mais aussi, du fait du désengagement du département pour maintenir l’accès et l’ouverture des deux sites patrimoniaux, la mairie de Regnéville se voit contrainte de supporter de plus en plus de charges financières et gestionnaires pour assurer l’entretien, l’ouverture ou encore la garde de ces deux sites.

En conclusion, face à cette situation largement insatisfaisante l’association continue ses actions et vous tiendra au courant des évolutions à venir.


7 FÉVR. 2017 – Un grand merci à tous ceux qui ont déjà signé cette pétition, en cinq jours nous avons atteint 2000 signatures ce qui est déjà une illustration de l’intérêt porté au patrimoine maritime et culturel de Regnéville sur mer. Nous vous demandons de continuer à la transmettre autour de vous afin d’atteindre un nouveau seuil.

Grace à vos messages et soutiens, nous ne perdons pas espoir. Nous n’imaginons pas que dans quatre mois les regnévillais et les très nombreux visiteurs de notre belle région trouvent portes closes au musée et au château.

C’est pourquoi nous venons d’adresser une demande de rendez vous à Monsieur Philippe Bas, Président du Conseil Départemental de la manche afin de lui demander un moratoire d’une année qui permettrait de renouer le dialogue entre ses services, la municipalité et les associations qui ont œuvré au succès de ces dernières années. Un nouveau projet pourrait alors être élaboré, pour le bien de tous.

Une réunion publique d’information organisée par l’association Regnéville Maritime est prévue Lundi 13 février à 18h, à la salle des fêtes.

Nous vous tiendrons au courant des résultats de cette rencontre.

affiche-fermeture-musee-regneville